Gouvernement du Nouveau-Brunswick
test

Le Conseil des femmes du Nouveau-Brunswick (anciennement le Forum de concertation Les voix des femmes du Nouveau-Brunswick) a été créé en 2014 afin de favoriser l’égalité des femmes et des filles au Nouveau-Brunswick, de fournir au gouvernement des conseils sur les questions d’importance pour les femmes et d’attirer l’attention du public sur les questions qui intéressent et préoccupent les femmes. Il est composé de membres représentant des organismes qui revendiquent l’égalité, ainsi que des cinq membres individuels. 

 

Dernières

Suite

Le Conseil des femmes du Nouveau-Brunswick applaudit la signature de l’accord bilatéral entre les gouvernements provincial et fédéral visant à fournir un financement de 71 millions de dollars pour appuyer les services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants du Nouveau-Brunswick au cours des trois prochaines années. Ce financement aidera à transformer 300 garderies existantes en centres de la petite enfance et permettra de mettre en place une politique à faibles coûts pour les familles du Nouveau-Brunswick.


Le Conseil des femmes du Nouveau-Brunswick a félicité le gouvernement du Nouveau-Brunswick (GNB) pour la diffusion de son outil d’analyse comparative selon le genre (ACG), qui sert à déterminer et atténuer les éventuelles répercussions selon le genre des initiatives qu’il élabore. 


Le Conseil des femmes du Nouveau-Brunswick recommande au gouvernement d’étoffer certaines des mesures du Plan pour les familles du Nouveau-Brunswick destinées à faire progresser l’égalité des femmes. 


Plus tôt ce mois-ci, le projet de loi intitulé Loi créant le Conseil des femmes du Nouveau-Brunswick a été proclamé et est entré en vigueur. Le projet de loi avait été présenté à l'Assemblée législative en mai 2016 et été adopté grâce à l'appui des deux côtés de la Chambre et après avoir obtenu la sanction royale du lieutenant-gouverneur en juillet 2016.


Le Conseil des femmes du Nouveau-Brunswick se réjouit l’engagement du gouvernement du Nouveau-Brunswick à créer un programme qui veillera à ce que les personnes au Nouveau-Brunswick qui ont une carte assurance-maladie valide puissent recevoir le Mifegymiso gratuitement.   


Le Conseil des femmes du Nouveau-Brunswick accueille favorablement la décision du gouvernement d’offrir un incitatif financier aux partis politiques afin de les encourager à présenter plus de femmes comme candidates aux élections provinciales à la suite de recommandations de la Commission sur la réforme électorale.

 


Le Conseil des femmes du Nouveau-Brunswick accueille favorablement le projet de loi visant à actualiser la Loi sur les droits de la personne de la province en ajoutant l’identité ou l’expression de genre ainsi que la situation de famille à la liste des motifs de discrimination interdits et en modernisant le libellé relatif aux incapacités.

 


Le Conseil des femmes du Nouveau-Brunswick est heureux de publier une réponse fondée sur le genre au Plan pour les familles du gouvernement. La publication de ce document coïncide avec le lancement des consultations publiques du gouvernement provincial à l’égard du document-cadre.

 


Le Conseil des femmes du Nouveau-Brunswick appuie le projet de loi portant sur l'intervention en matière de violence entre partenaires intimes que le gouvernement a déposé à l'Assemblée législative hier.

 


À la lumière de nouvelles informations sur la façon dont les agents responsables de l’application de la loi donne suite aux signalements de cas de violence sexuelle, le Conseil des femmes du Nouveau-Brunswick exhorte le gouvernement provincial à prendre des mesures immédiates afin d’améliorer les réponses des institutions à la violence sexuelle dans la province.

 


Aujourd’hui et le lundi 13 février, deux activités dont le but est d’accroître la participation politique des femmes se tiendront à Fredericton. L’une portera sur l’initiative Héritières du suffrage et l’autre sur Femmes pour 50 %. Le Conseil des femmes du Nouveau-Brunswick encourage la tenue de ces activités et appuie le mouvement croissant visant à accroître la participation politique des femmes dans la province, tout en soulignant que des changements au processus politique sont nécessaires afin d’aborder la question.